Pourquoi y a-t-il une hausse des dépenses publiques ?

Pourquoi y a-t-il une hausse des dépenses publiques ?

Les dépenses publiques sont les charges d'une personne morale de droit public comme l'Etat, les collectivités territoriales décentralisées et les établissements publics. On peut les catégoriser selon leur utilisation. Ainsi, il y a les dépenses de fonctionnement, les dépenses d'investissement et les dépenses de transfert. D'une manière générale, on constate une hausse des dépenses publiques d'année en année.

La contribution de l'Etat aux administrations locales

L'une des principales causes de la hausse des dépenses publiques est l'allocation par l'Etat de différentes subventions aux administrations publiques locales telles que les régions, les départements et les communes. Leur impossibilité à subvenir à leurs propres dépenses publiques oblige l'Etat à contribuer massivement dans la constitution de leurs budgets.

Et si normalement, les subventions ne doivent concerner que les dépenses d'investissement comme la construction d'infrastructures, ces derniers temps, l'Etat finance aussi certaines dépenses de fonctionnement. Tant que l'autonomie financière des administrations locales n'est pas effective, on assistera toujours à un alourdissement des dépenses publiques de l'Etat.

La hausse des dépenses sociales

Le poids de la sécurité sociale sur les finances publiques est aujourd'hui très important. Cela est dû à l'augmentation annuelle des bénéficiaires, quelle que soit leur catégorie : les retraités, les chômeurs, les mères célibataires, etc. Actuellement, on assiste à une réduction du pouvoir d'achat de la classe moyenne et donc de ses revenus. Ce qui leur donne droit à différentes aides sociales. De cette analyse, il est aisé d'affirmer que la baisse de niveau de vie généralisée est un facteur d'augmentation des dépenses sociales et donc de hausse des dépenses publiques.

De plus, la fraude à la sécurité sociale contribue à l'accroissement des dépenses sociales. L'analyse démographique de la société démontre que la population tend à vieillir. Ce phénomène a des répercussions négatives sur les finances publiques, et plus précisément entraîne une augmentation progressive des dépenses sociales tant en matière de retraite que dans le cadre du remboursement des frais de santé.

Les dépenses publiques comme moyen de relancer la croissance économique

La théorie keynésienne sur l'utilisation des dépenses afin de soutenir la croissance économique constitue le principal facteur de hausse des dépenses publiques. Cette théorie voudrait que l'Etat ne soit pas un simple spectateur des activités mais qu'il devienne interventionniste.

Il agit directement dans l'économie en devenant actionnaire des grandes sociétés privées, en offrant aux fonctionnaires une hausse de salaire afin que leur niveau de vie augmente et par conséquent, qu'ils consomment plus, en passant des commandes publiques très importantes. Dans toutes ces activités de relance économique par les finances publiques, cette hausse est inévitable. Mais cette situation amène l'Etat à envisager de faire des investissements à long terme comme le confirme l'expert Cyrille Vernes.

Le principe de l'augmentation continue des dépenses publiques

Enfin, tous les spécialistes en analyse financière et économique sont unanimes : parce que les charges publiques ne diminuent jamais dans un Etat donné, la hausse des dépenses publiques est un phénomène normal et inévitable.

Par contre, il est important de bien maîtriser et maintenir l'équilibre budgétaire afin de répondre aux nécessités socio-économiques. C'est pourquoi, avant l'élaboration de la loi des finances et des différentes politiques publiques, il n'est pas superflu de prendre en considération les avis des experts reconnus comme Cyrille Vernes qui est un conseiller en investissements financiers pour les institutions, afin d'éviter une explosion des dépenses publiques.